Points in the city | Nannybag: le service ingénieux qui vous permet de stocker vos bagages où vous voulez et quand vous voulez!
15184
post-template-default,single,single-post,postid-15184,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-16.8.1552472469,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Nannybag: le service ingénieux qui vous permet de stocker vos bagages où vous voulez et quand vous voulez!

Grâce à notre incubateur le Welcome City Lab (Paris & Co), plateforme dédiée à l’innovation dans le tourisme, nous partageons régulièrement nos expériences avec d’autres startup du secteur. Aujourd »hui, on vous présente Nannybag ! Vous arrivez à la gare de Lille un vendredi matin pour un weekend à deux mais votre check-in n’est qu’à 15h et il est 8h… Pas de panique, Nannybag est là et a pensé à vous et à votre dos en concevant rien que pour vous une nouvelle façon de stocker vos affaires. Rencontre avec Matthieu Ballester, le CEO et co-founder de Nannybag.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

J’ai 28 ans et je suis Toulousain avant d’être Parisien! Je vis ici depuis maintenant 5 ans où j’ai terminé mes
études après un passage par Londres, Bruxelles et Pékin. J’ai ensuite travaillé dans une ESN puis une startup en
tant que Business Developer avant de lancer officiellement Nannybag.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détails le concept de Nannybag ?

Nannybag vient répondre à l’absence totale de solution de stockage des bagages. Nous avons déjà tous connu ce
problème avant le check-in et après le check-out de son appartement / hôtel ou lorsque nous sommes en transit
pendant quelques heures dans une ville. Nous permettons aux voyageurs de stocker leurs bagages dans des
hôtels, commerces et restaurants partenaires afin de profiter librement de leur journée. A l’inverse, chaque
partenaire est rémunéré pour garder des bagages et génère par la même occasion plus de traffic dans son
établissement. Petit point important, l’inscription est totalement gratuite et sans engagement.

Comment cette brillante idée vous est-elle venue ?

C’est très simple, j’ai eu l’idée lors d’un séjour à New York après une réservation d’un appartement sur Airbnb.
En rentrant en France j’ai analysé le marché des consignes à bagages et le constat fut sans appel : 3300 gares –
16 consignes à bagages (la moitié étant hors service). Il fallait donc trouver des lieux disponibles partout avec
des horaires fixes.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans un projet entrepreneurial ?

J’ai toujours voulu créer quelque chose de significatif qui me permette d’être stimulé intellectuellement et
émotionnellement au quotidien. L’entrepreneuriat y participe fortement aujourd’hui. 1000 personnes ont la
même idée en même temps dans le monde, le principal est de se lancer et d’assurer une parfaite exécution. De
plus, je n’avais pas grand chose à perdre mais tout à y gagner.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées et comment les avez-vous
surmontées ?

Les difficultés sont nombreuses et régulières. Elles dépendent entièrement de l’état d’avancement de son projet
et de la situation financière de l’entreprise. Pour parler du démarrage, notre concept de base était de permettre aux voyageurs de stocker leurs bagages chez des particuliers. Nous nous sommes vite rendu compte que 50% des
réservations sont effectuées le matin pour l’après-midi. Etant donné que les voyageurs faisaient des demandes de
réservations, les particuliers n’avaient pas le temps de répondre aux demandes et nous perdions 50% des clients
potentiels. Nous avons donc remplacé les particuliers par des commerces et des hôtels qui ont pignon sur rue
avec des horaires d’ouverture fixes et des espaces monétisables.

Rencontrez-vous encore des obstacles ? Si oui, lesquels ?

Bien évidemment, les difficultés et les obstables sont constants. Nous pouvons parler de la facturation par
exemple (absence de règles claires dans notre cas) mais encore du recrutement et de la gestion parfaite entre le
développement de l’offre et l’acquisition client.

Pouvez-vous nous raconter quelque chose dont vous êtes particulièrement fier ?

Nous sommes particulièrement fiers d’avoir créer une entreprise exponentielle qui est aujourd’hui rentable avec
uniquement 5000 euros en poche. Cependant, nous sommes bien conscients que pour devenir un leader global,
nous allons devoir en partie mettre de côté notre vision très ROIste afin d’être plutôt dans une logique de scale.

Quel est votre business model ?

Le business model de Nannybag est très simple, nous prenons 50% de commission sur chaque réservation
effectuée sur notre site ou application mobile.

Quelles sont les prochaines étapes pour Nannybag ?

Nous sommes acutellement en train de réaliser une levée de fonds en Seed afin d’industrialiser notre modèle le
plus vite possible dans un maximum de ville. D’autre part, nous sommes en train d’implémenter beaucoup de
technologie afin d’optimiser et de facilité notre développement ce qui constitue par la même occasion un vrai
avantage compétitif.

Comment est l’ambiance chez Nannybag? Recrutez-vous ?

L’ambiance chez Nannybag est à la fois friendly et studieuse. Nous sommes une petite équipe jeune avec les
mêmes centres d’intérêts mais nous restons toutefois une entreprise avec de gros objectifs. C’est d’ailleurs très
important de faire la part des choses au quotidien. Nous recrutons des profils Tech et également en Growth
Hacking actuellement.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux jeunes qui voudraient se lancer dans un
projet entrepreneurial pour les aider ?

Je leur dirais ce qu’on ne m’a jamais dit, à savoir :
1. Qu’avons nous à perdre à tenter d’entreprendre ? En d’autres termes, allez y dès que possible et au pire
des cas, malgré l’échec, vous sortiez bien plus grand que vous ne le pensez.
2. Confrontez votre produit/service à un maximum de personnes. Il ne faut pas penser que quelqu’un va
nous piquer l’idée car en réalité, un millier de personnes à probablement eu la même idée au même
moment. La différence se fera sur celui qui prend le risque d’entreprendre et celui qui trouve le meilleur
moyen d’exécuter son produit ou son service.
3. Facile à dire, difficile à faire : entourez vous des bonnes personnes. Personnellement et toute humilité,
je ne suis pas le meilleur en quoi que ce soit, par contre je sais m’entourer.

Merci Matthieu !


Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur Nannybag et à votre tour stocker vos bagages, on vous donne rendez-vous sur leur site web et sur leurs réseaux sociaux.

No Comments

Post A Comment
Top